Logo de Turquie Européenne
Accueil > Articles > Articles 2012 > 04 - Quatrième trimestre 2012 > 52% des Turcs se déclarent « satisfaits » de leur première expérience (...)

52% des Turcs se déclarent « satisfaits » de leur première expérience sexuelle

mercredi 29 août 2012, par Hürriyet Daily News, Trad. Aurélien Roulland

Un sondage conduit par le fabricant de préservatifs Durex indique que 52% des Turcs seraient « satisfaits » de leurs premières expériences sexuelles. Le sondage fa été effectué dans 36 pays et les questions posées à un total de 29 000 participants.

29% des jeunes gens de Turquie ont décrit leur première relation sexuelle comme « heureuse » et « excitante » tandis que 52% ont affirmé avoir été « satisfait » quand ils ont découvert le sexe pour leur première fois de leurs vies. Le rapport précise pas les critères ou la fourchette d’âge définissant des « jeunes gens ».

JPEG - 10.8 ko
52% des Turcs se déclarent « satisfaits » de leur première expérience sexuelle

Les chiffres ont montré que le niveau de satisfaction des jeunes gens en Turquie est un point en dessous de la moyenne mondiale, mais ce résultat reste encore un point au-dessus de la moyenne européenne. Les japonais y apparaissent comme étant les moins satisfaits de leurs premières expériences sexuelles, avec seulement 35% de sondés se déclarant satisfaits. Le meilleur score de sondés se déclarant satisfaits est celui de la Grèce, avec un pourcentage de 62%.

Le sondage a montré que 10% de la jeunesse turque se sentait anxieuse avant leur première relation sexuelle. Les américains sont arrivés premiers en terme d’anxiété, avec 24% se disant anxieux avant leur première fois au lit. Le niveau d’anxiété avant la première relation sexuelle serait de 0 au Nigéria, où les maladies sexuellement transmissibles sont fréquentes. Aucun des 408 Nigériens sondés n’a déclaré avoir été anxieux lors de leurs premières expériences sexuelles.

L’enquête a aussi montré que l’internet servait de source première à la connaissance de la sexualité. 55% des sondés turcs ont dit qu’ils avaient appris la sexualité à partir de sources sur Internet. Par quelqu’un de leur âge en seconde position à 47%, avec leurs partenaires ensuite à 35%. 4% ont déclaré avoir reçu une éducation sexuelle dans une institution religieuse tandis que 16% ont déclaré que leurs familles les avaient informé sur le sujet. Quelques 12% ont déclaré avoir reçu une éducation sexuelle à l’école de la république.

*****

Nous avons, bien sûr, conscience que ce genre d’enquête est - très- sujet à caution, quelque soit le pays sondé, car la méthode employée n’est pas explicitée et donc on peut avoir quelques « doutes raisonnables » sur sa rigueur scientifique ! Mais ce peut-être - qui sait ? - l’occasion de lancer un débat constructif...

Il est, par exemple, possible que les sondeurs se soient contentés de sonder des citadins par simple paresse. Ou pire, comme l’enquête a été réalisée par une entreprise commerciale, qu’elle ne fasse part que des résultats avantageux aux pays qui vont la publier, simplement pour « flatter » le chaland !

Ensuite, des facteurs comme la vantardise, le machisme, la fierté, la timidité, la honte, voir l’inconscience (exemple ci-dessus du Nigeria en ce qui concerne l’anxiété !) peuvent changer considérablement les résultats. Nous reviendrons sur le sujet si une étude sérieuse nous est communiquée (avis au lecteurs ayant connaissance de tels documents) [ndlr de Turquie Européenne].

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0