Logo de Turquie Européenne
Accueil > Articles > Articles 2012 > 03 - Troisième trimestre 2012 > En Turquie, des ONG portent plainte pour fraude contre la municipalité de (...)

En Turquie, des ONG portent plainte pour fraude contre la municipalité de Fatih (Istanbul)

vendredi 17 août 2012, par Samet Akten, Trad. Aurélien Roulland

Un certain nombre d’organisations non gouvernementales (ONG) et de Chambres Professionnelles ont déposé une plainte officielle contre la Municipalité de Fatih à Istanbul au motif qu’ils auraient falsifié des documents dans le cadre du schéma « de transformation urbaine » du gouvernement.

Nombre d’organisations non-gouvernementales (ONG) et de chambres professionnelles sont venues ensemble mercredi pour faire une déclaration conjointe à la presse pour protester contre la violation des droits émanant du schéma « de transformation urbaine » du gouvernement. Les manifestants ont aussi porté plainte contre la Municipalité de Fatih à Istanbul au motif qu’elle aurait falsifié des documents et plans de zone en relation avec le projet qui concerne le voisinage de Tokludede.

Parmi les participants à la manifestation menée par le Mouvement Urbain d’Istanbul figurait la Chambre des Architectes, la Chambre des Urbanistes, la Chambre des Ingénieurs en Électricité, l’Association des Journalistes Contemporains et une foule d’autres ONG.

« On contraint les habitants à abandonner leurs foyers ». 

JPEG - 49.9 ko
Des ONG font une déclaration à la presse devant la Mairie de Fatih
Photo Bianet

Les travaux « de transformation urbaine » entrepris par la Municipalité de Fatih dans les districts d’Ayvansaray, Tokludede et Sulukule violent les lois, a dit Çiğdem Şahin, une membre du Conseil d’Administration du Mouvement Urbain d’Istanbul, alors qu’elle parlait au nom des manifestants.

« De nombreuses municipalités, et la Municipalité de Fatih en particulier, forcent les habitants à abandonner leurs foyers par le harcèlement et les pressions, et les autorités n’ont pris aucune mesure pour protéger les parties lésées », a dit Şahin.

« L’absence de toute supervision ou de sanctions et [l’attitude des autorités] de pratiquement récompenser de telles stratégies, augmente la hardiesse, l’imprudence, encourage la violation des droits des gens et les pressions sur les habitants » a-t-elle ajouté.

Şahin a dit que les ONG avaient pour objectif de critiquer et rectifier l’approche problématique de toutes les municipalités en général envers le processus de « transformation urbaine » en portant plainte contre la Municipalité de Fatih.

Les services municipaux en Turquie en sont venus au point où les aspects éthiques de leur conduite sont devenus discutables, a-t-elle dit, ajoutant que la scandaleuse contrefaçon de documents et de plans de zone à Ayvansaray et Tokludede constitue simplement le dernier maillon d’une chaîne de pratiques illégales entreprises dans le cadre du schéma de « transformation urbaine ».

« On a trompé les gens en fraudant et en usant de faux documents ». 

« Il est avéré que la Municipalité de Fatih a fait réaliser un second projet et un plan de zone falsifiés avec la même date et le même numéro que le projet et les plans de zone déjà approuvés par le Conseil de Conservation avec l’idée de le présenter à sa place au public. Le crime ici en question n’est pas juste le projet et des plans de zone en eux-mêmes. Le crime qu’on évoque ici constitue une fraude aggravée, une contrefaçon et falsification de documents officiels dans l’objet de systématiquement tromper les gens de façon à s’emparer de leurs maisons » a dit Şahin.

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Sources

NGOs File Complaint Against Fatih Municipality
Istanbul - BIA News Center - jeudi 9 août 2012
Traduit de l’anglais par Aurélien Roulland

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0