Logo de Turquie Européenne
Accueil > Revue de presse > Archives 2005 > 01 - Articles de janvier 2005 > UE : Gilles de Robien (UDF) plaide en faveur de la Turquie

UE : Gilles de Robien (UDF) plaide en faveur de la Turquie

lundi 24 janvier 2005

AFP - 23/01/2005

Gilles de Robien, ministre UDF des Transports, a plaidé dimanche en faveur de la Turquie, appelant son parti à « ne pas claquer la porte au nez d’un candidat » à l’Union européenne.

Alors que François Bayrou, président de l’UDF, et la très grande majorité du parti sont contre l’adhésion d’Ankara à l’UE, M. de Robien a, au contraire, affirmé que « fermer la porte serait humilier » la Turquie, lors du congrès de l’UDF.

« La vocation de l’UDF n’est pas de dresser de nouveaux murs, mais de lancer des ponts entre les peuples » a-t-il dit en ajoutant : « arrêtons la polémique sur la Turquie ».
Le seul ministre UDF du gouvernement a également défendu le « oui » au référendum sur la Constitution, « une occasion unique donnée à nos concitoyens de s’engager dans une belle aventure ».

« Il faut mettre fin à nos faux débats sur la Turquie. Personne ne nous demande de répondre à la question de l’entrée de la Turquie dans l’UE. Nous aurons le dernier mot par le suffrage universel », a affirmé le ministre.

M. de Robien faisait référence au référendum sur la Turquie promis par le président de la République pour dans une dizaine d’années. Ce référendum a été qualifié de « leurre » par M. Bayrou.

« La sagesse nous demande de ne pas fermer la porte ; dire non aujourd’hui pour après-demain, ça n’a pas de sens. Restons fidèles à l’esprit européen d’accueil, sous une forme éventuelle de partenariat, à définir le moment venu », a-t-il également affirmé.
« Reconnaissons au moins le chemin que la Turquie s’est engagée à accomplir vers notre société démocratique », a-t-il conclu.

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0