Logo de Turquie Européenne
Accueil > Espace Presse > Communiqués > Turquie Européenne dans la cour des grands

Turquie Européenne dans la cour des grands

samedi 31 octobre 2009, par Sebahat Erol

Depuis plusieurs mois, l’équipe de Turquie Européenne travaillait d’arrache pied pour apporter sa touche à la Saison de la Turquie en France. Notre objectif est atteint : la journée Conférence-débat du 24 octobre dans les locaux de l’Assemblée Nationale sur le thème « France-Turquie-UE : quels desseins pour quel avenir commun ? » a été une réussite, et nous pouvons en être fiers.

Les intervenants des trois tables rondes, venus de Turquie ou de diverses régions de France, étaient des personnes compétentes, connaissant bien leur sujet. Le public a pu poser des questions, certains participants ont donné leur opinion personnelle sur les sujets traités.

Très brièvement, il est apparu que les coopérations décentralisées entre municipalités turques et françaises étaient trop peu développées alors que de nombreuses villes turques ont des projets communs avec d’autres pays européens. Certaines municipalités, comme Antalya ou Gaziantep, aimeraient entrer en contact avec des villes françaises pour développer des relations à la fois amicales et socio-culturelles.

Quant à l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne, malgré les bémols apportés par certains intervenants, il ne paraît pas concevable que le pays soit purement et simplement exclu de l’UE. Si l’opinion publique française est défavorable à l’adhésion turque, cela ne signifie pas qu’avec la venue au pouvoir d’autres hommes politiques, cette opinion ne changera pas, et de plus, dans bien d’autres pays européens, la Turquie n’apparaît pas comme cet Autre dont il faut se méfier et qu’il faut rejeter.

Parmi les participants, on pouvait noter la présence de nombreux jeunes, dont la plupart étaient étudiants de classes préparatoires aux grandes écoles, étudiants d’IEP, ou encore de l’Université de Cergy-Pontoise. Cette université a un projet de voyage d’étude en Turquie, ce qui explique l’intérêt suscité par notre journée conférence. Quant aux khâgneux, le sujet de géographie du concours d’entrée à l’ENS-LSH de Lyon (Ecole Nationale Supérieure Lettres et Sciences Humaines) porte cette année sur : « Turquie, Turcs, turcophones ». Cette question de « géographie régionale » qui inclut la Turquie, bien sûr, mais aussi la « diaspora turque » et toutes les populations de langue turque vivant en Asie centrale, dans les Balkans, en Transcaucasie, en Iran, en Russie, a incité certains étudiants à s’inscrire également à notre journée.

Nous nous réjouissons d’avoir attiré ce public jeune car ces étudiants sont ceux qui ne se sont pas encore forgé d’opinion précise sur l’adhésion de la Turquie à l’UE, qui n’ont pas encore été formatés par les préjugés anti-turcs, ce sont les Français de demain, ceux qui, peut-être, participeront aux décisions concernant l’avenir de la Turquie.

Nous remercions tous les intervenants qui ont accepté de participer bénévolement à cette journée et tous les sponsors sans qui l’organisation de cette journée n’aurait pas été possible.

Dans les semaines à venir, vous pouvez lire ou écouter sur notre site les différentes interventions auxquelles nous avons assisté lors de cette conférence-débat.

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0