Logo de Turquie Européenne
Accueil > Revue de presse > Archives 2009 > 07 - Articles de juillet 2009 > Qui veut gagner une religion ? La télé-réalité turque brise un (...)

Qui veut gagner une religion ? La télé-réalité turque brise un tabou

JEU DE LA FOI | Un prêtre, un imam, un rabbin, un moine bouddhiste, dix athées : c’est le nouveau cocktail de rentrée de Canal T. Convertissez-vous et partez en pèlerinage !

lundi 6 juillet 2009, par Olivier Bot


« Nous offrons le prix le plus élevé au monde : le cadeau de la foi. » Sur sa grille de rentrée, la chaîne Canal T a programmé une émission de télé-réalité pleine de promesses.

Divines ? A voir. Le show va confronter sur le plateau quatre guides spirituels – un prêtre orthodoxe grec, un imam turc, un rabbin et un moine bouddhiste – à dix athées. Aux religieux de convaincre les non-croyants qu’ils peuvent trouver le chemin de la foi dans les pas des prophètes Mahomet, Moïse, Bouddha ou Jésus. Le converti vainqueur gagnera un pèlerinage au choix vers un des lieux saints que sont la Mecque, Rome, Jérusalem ou Lhassa. Mais pour être désigné victorieux, le converti potentiel devra d’abord faire preuve de sa bonne foi face à une équipe de théologiens, apte à démasquer ceux qui ne visent qu’à la célébrité et au billet d’avion.

« Une première mondiale »

L’émission « Tövbekarlar Yarisiyor » (Le concours des pénitents) sera présentée en septembre par une des présentatrices- vedettes de la chaîne Canal T. Gülgün Feyman, à l’élégance blonde platine. Deux cents candidats sont déjà sur les rangs. Mais il n’est pas encore certain que les autorités religieuses, ­elles, se prêtent au jeu. « La religion ne devrait pas être le prétexte d’un programme de divertissement », a estimé le directeur du bureau des affaires religieuses turques, Hamza Aktan. Quant au professeur Mustafa ­Cagrici, mufti d’Istanbul, il ne « trouve pas bien de discuter religion dans un tel environnement ». Imaginez ce que cela pourrait donner : « Si vous voulez savoir si Kemal va rencontrer Jésus. Restez avec nous. La suite après cette page de pub. »

A Canal T, on réplique que le programme sera « utile pour tous ceux qui veulent en apprendre plus sur les autres religions ». La présidente de Canal T, Seyhan Soylu, une célèbre transsexuelle de Turquie, connue sous le petit nom de Sisi, a eu l’idée de l’émission. Son concept serait « une première mondiale ». Elle assure qu’elle désapprouve « ceux qui ne croient pas ». Et dit qu’elle a imaginé cette émission pour développer la croyance, quelle que soit la religion. Il faut dire que Sisi a été entendu puis relâché dans le cadre de l’affaire ­Ergenekon, un projet de complot laïque impliquant des généraux contre le parti islamiste AKP, aujourd’hui au gouvernement à Istanbul…

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Sources

Source : Tribune de Geneve - Un article d’Olivier Bot

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0