Logo de Turquie Européenne
Accueil > Espace Presse > Communiqués > A propos de la commémoration du 18 avril à l’appel de Biz Myassine

A propos de la commémoration du 18 avril à l’appel de Biz Myassine

mardi 20 avril 2010, par François Skvor, Jean Marc Cavalier Lachgar, Reynald Beaufort

JPEG - 66.8 ko
Biz Myassine - Recueillement
Crédits : Milena Donikian

Dimanche 18 avril 2010, nous avons décidé de répondre à l’invitation du collectif Biz Myassine en nous rendant à la quatrième « Commémoration unitaire du génocide arménien ». Français d’origine et membres de Turquie Européenne, nous nous y sommes rendus individuellement, en dehors de tout cadre associatif.

Pourquoi ? Nous avons souhaité apporter notre soutien à l’initiative de réconciliation entre Turcs et Arméniens lancée par le collectif Biz Myassine. Seul un travail de mémoire collectif entre les peuples peut s’opposer à la voie de la confrontation des mémoires, il n’est de paix durable que celle passant par l’écoute et le respect mutuel. Nous avons voulu en nous recueillant ensemble en silence, en conscience, rendre hommage aux victimes arméniennes du génocide, sans pour autant oublier les souffrances endurées par les autres peuples.

Ce geste est venu prolonger nos précédentes participations à des rencontres organisées par l’Assemblée Européenne des Citoyens d’Helsinki (HEC France), l’Assemblée des Citoyens Originaires de Turquie (ACORT) et Elele notamment après le choc que fut l’assassinat de Hrant Dink en janvier 2007.

Biz Myassine (« Nous » en turc et « Ensemble » en arménien) est une association créée à l’initiative de Denis Donikian, écrivain d’origine arménienne, et de Michel Atalay, élu vert originaire de Turquie et membre de Turquie Européenne, qui entend œuvrer à la réconciliation des deux peuples.

Les membres de Biz Myassine nous ont invités à déposer une rose au pied du monument au Père Komitas, place du Canada à Paris. Les participants ont constitué ensuite une ronde, main dans la main, et une minute de silence a été observée à la mémoire des victimes. Ceux qui l’ont souhaité ont tracé la silhouette de leur main, accompagnée d’une dédicace sur un carton blanc laissé sur place.


Reynald Beaufort
François Skvor
Jean Marc Cavalier-Lachgar

JPEG - 50.2 ko
Biz Myassine - Recueillement
Crédits : Milena Donikian

Appel du Collectif Biz Myassine :


Commémoration unitaire du génocide arménien de 1915

Déclaration du Collectif Biz Myassine.

Afin de marquer leur volonté de rapprochement, d’écoute et de respect mutuels, pour la quatrième année consécutive, des Français d’origine turque et d’origine arménienne, à l’initiative du Collectif Biz Myassine (Nous ensemble) se réuniront à Paris, devant la statue du Père Gomidas, qui résume à lui seul l’histoire du génocide des Arméniens de 1915. Cette initiative s’avère aujourd’hui d’autant plus juste qu’elle s’est toujours adressée aux consciences individuelles désireuses de voir les yeux ouverts le passé douloureux qui a été à l’origine d’une hostilité vieille d’un siècle. Aujourd’hui, le tournant est pris et il est irréversible.

Après la campagne de pardon initiée par quatre intellectuels turcs à la fin de l’année 2008, l’Arménie et la Turquie ont amorcé des tentatives de rapprochement politique par le biais de protocoles d’accord. Certes ces protocoles rencontrent encore des difficultés et des obstacles. Certes la société civile turque n’est pas encore prête à franchir le pas. Cependant chacun sait en conscience que le désir d’Europe de la Turquie ne pourra se réaliser sans qu’elle accomplisse pleinement son devoir de mémoire envers les erreurs du passé. La pacification des consciences est à ce prix.

Il importe que les Français d’origine arménienne viennent nombreux, ce 18 avril, loin des discours et en dehors de toute association, à titre individuel, se joindre aux Français d’origine turque qui auront compris la nécessité de construire l’avenir sur la vérité historique et la transparence des relations humaines. Les Arméniens ne peuvent fermer la porte aux Turcs de bonne volonté, ni les Turcs fermer les yeux sur la douleur arménienne.

Michel Atalay et Denis Donikian, fondateurs de Biz Myassine.

JPEG - 42.7 ko
Biz Myassine - Main dans la main
Crédits Milena Donikian

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0