Logo de Turquie Européenne
Accueil > Revue de presse > Archives 2010 > 01 - Articles de janvier 2010 > Un Turc prend la présidence de l’APCE

Un Turc prend la présidence de l’APCE

mardi 26 janvier 2010, par Alban Bodineau

Council of Europe/ Alban Bodineau

Le turc Mevlüt Cavusoglu a été désigné lundi président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE)

Il remplace le socialiste espagnol Lluis Maria de Puig et devient le 25e président de l’Assemblée.

C’est la première fois qu’un parlementaire de Turquie occupe cette fonction européenne. « Je suis fier d’être le premier Turc à présider cette assemblée », a-t-il déclaré, ajoutant en plaisantant : « je suis aussi le plus jeune et le plus dégarni ».

Demandant une minute de silence pour les victimes en Haïti, il a ensuite dénoncé le terrorisme. « Nous nous sentons plus européen que jamais », a-t-il déclaré à Strasbourg devant l’hémicycle, soulignant que « depuis deux millénaires, la Turquie est un pont entre les peuples d’Europe, des terres gelées d’Arctique aux plages ensoleillées » des pays du Sud.

En vertu d’un accord entre les groupes politiques de cette Assemblée, M. Cavusoglu a été élu sans contestation pour deux ans.

Un accord intervenu en 2007 entre les groupes parlementaires avait en effet mis en place un nouveau système de rotation donnant en 2008 la présidence au groupe socialiste du PSE et en 2010 au Groupe démocrate européen (GDE/conservateur) dont il est le second vice-président.

Son parcours

Né à Alanya le 5 février 1968, marié et père d’une fille, M. Cavusoglu, membre fondateur du parti turc AKP, préside depuis 2007 la délégation parlementaire de son pays à l’APCE.

Membre de cette Assemblée depuis 2003, il en a été le rapporteur pour les personnes disparues du fait de violences dans les Balkans. Il a aussi été président de la commission des questions économiques et du développement et de celle des migrations, des réfugiés et de la population.

Le fonctionnement de l’APCE

L’APCE se réunit en session quatre fois par an au Palais de l’Europe à Strasbourg où les parlementaires examinent des rapports thématiques ou se saisissent de débats d’urgence.

Ses 318 parlementaires adoptent des recommandations ou des résolutions qui sont adressées au Comité des Ministres, l’exécutif de l’organisation paneuropéenne dont le secrétaire général est le Norvégien Thorbjorn Jagland.

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Sources

Source : France2, le 25.01.10

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0