Logo de Turquie Européenne
Accueil > Revue de presse > Archives 2010 > 05 - Articles de mai 2010 > Turquie : Un tribunal rejette une demande de dissolution d’une association (...)

Turquie : Un tribunal rejette une demande de dissolution d’une association gay

vendredi 7 mai 2010, par AFP

Un tribunal turc a rejeté vendredi une demande de dissolution d’une association de défense des droits des homosexuels, accusée de porter atteinte “aux bonnes moeurs”, a rapporté l’agence de presse Anatolie.

“Les homosexuels sont libres de fonder des associations comme toutes les autres personnes”, a tranché le juge Mürsel Ermis, d’un tribunal à Izmir (sud-ouest), en prenant sa décision.

La dissolution de l’association Siyah Pembe Üçgen (Triangle noir et rose) était réclamée par les services du gouverneur d’Izmir au motif que ses statuts auraient “porté atteinte à la structure familiale turque et à la morale commune”.

Deux associations de défense des droits des homosexuels ont déjà été visées par des requêtes similaires émanant des autorités.

L’an dernier, la Cour de cassation a cassé une décision prononçant la dissolution de Lambda Istanbul tandis qu’en 2005, le ministère public a rejeté à Ankara une demande de fermeture de KAOS-GL.

Contrairement à de nombreux autres pays musulmans, la Turquie ne réprime pas l’homosexualité. Mais elle n’offre pas non plus de protection spécifique aux homosexuels qui sont confrontés à de fortes pressions sociales et parfois à des violences.

En mars, des déclarations de la ministre de la Famille et de la Femme, Aliye Selma Kavaf, ont créé un tollé parmi les activistes gays. Mme Kavaf avait affirmé que “l’homosexualité est un désordre biologique, une maladie, (…) une chose qui doit être soignée”.

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Sources

Source : AFP, le 30.04.10

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0