Logo de Turquie Européenne
Accueil > Revue de presse > Archives 2004 > 12 - Articles de décembre 2004 > Cem Özdemir, l’« européen vert »

Cem Özdemir, l’« européen vert »

samedi 18 décembre 2004, par Raphaëlle Rivais

Le Monde - 17/12/2004

C’est sans aucune gêne que l’eurodéputé Vert Cem Özdemir se présente comme issu d’« une famille d-ouvriers » turcs « invités à travailler » en Allemagne. « Mon père est né dans un village au nord-est d’Ankara, il est allé à l’école primaire pendant trois ans seulement, puis il a fait l’armée, et il a décidé d’émigrer en Allemagne après avoir vu une publicité qui réclamait des travailleurs »,raconte-t-il. « Ma mère est née à Istanbul, une ville très cosmopolite. Elle est allée à l’école jusqu’à l’équivalent du bac, elle a travaillé au Grand Bazar, elle parlait un peu d’italien, un peu d’anglais et très bien le grec », raconte-t-il. Il la soupçonne d’être partie en Allemagne, « du jour au lendemain », pour« une raison amoureuse ».

Sa mère travaille dans une usine de papier, tandis que son père est employé dans une entreprise textile, à Bad Urach (Bade-Wurtemberg), où Cem Özdemir voit le jour en décembre 1965. « Mes parents étaient assujettis aux trois-huit, ils n’avaient guère le temps de surveiller mes études », se souvient-il.

Après l’école primaire, il se retrouve dans l’enseignement technique, « une voie de garage pour enfants d’ouvriers immigrés ». Il va néanmoins y développer son goût pour la politique, en devenant le délégué de sa classe, puis de son école, dont il rédige le journal.

« J’ai commencé à militer chez les Verts à l’âge de 15 ans, se souvient-il. Mes professeurs me conseillaient d’adhérer au SPD -Parti social-démocrate-, mais les Verts me fascinaient par leur façon de s’habiller, de parler, alors que le SPD incarnait pour moi l’establishment. En plus, il était pronucléaire, il était pour les missiles Pershing ».

Cem Özdemir devient éducateur dans un jardin d’enfants. « Quelle épreuve pour ma mère ! », se souvient-il, non sans humour. « Travailler dans un jardin d’enfant, c’était faire un métier de femme, c’est comme si j’avais été gay ! », se souvient-il. Quelques années plus tard, il obtient un diplôme de travailleur social, mais il n’aura pas l’occasion de pratiquer ce métier car il est élu au Bundestag. Il fait de la politique à plein temps depuis 1994.

Devenu membre du Parlement européen en 2004, il aimerait être nommé président de la délégation Union européenne - Turquie, en 2006. « Il n’y aura pas de conflit d’intérêts, assure-t-il. Je ne suis pas un Turc, je suis un Européen d’origine turque et avant tout un Vert, et quand j’étais élu au Bundestag j’ai montré que je pouvais être très sévère avec la Turquie. »

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0