Logo de Turquie Européenne
Accueil > Articles > Articles 2008 > 01 - Premier trimestre 2008 > Touche pas à mon Arménien !

Touche pas à mon Arménien !

jeudi 13 mars 2008, par Fikri Akyüz, N. A.

La semaine dernière, dans les colonnes de Sabah - quotidien libéral turc-, Emre Aköz a regretté que « certains gauchistes, certains Kurdes, certains alevis et autres libéraux aient vite oublié les tortures, les emprisonnements et les exactions extrajudiciaires qu’a connus la Turquie ! »

Aköz a raison ! Sans véritables militants le mouvement démocratique ne peut survivre. Toute jeune démocratie a besoin de se renforcer, et toue état avec une longue tradition démocratique n’est jamais à l’abri du totalitarisme.

En particulier dans certains groupes ethno-centrés, l’image que l’on peut se faire de l’autre, de l’étranger devient très vite abrutissante et simplificatrice.
Par exemple, 86 ans après, qu’est-ce qui pousse certaines provinces et certaines campagnes, lors de la fête de la libération, à rejouer une pièce sur « les massacres de la milice arménienne », quel est donc ce traumatisme national ?

A cette occasion, j’assistais à une scène dans laquelle un comédien transperçait un homme d’une fausse baïonnette en poussant un cri : « perfides Arméniens ! » glaça les spectateurs. Près de moi, l’enfant d’un proche demanda alors à son père si les Arméniens étaient plus perfides que les gitans...J’ai revu la même scène et cette fois-ci c’était le gamin qui jouait aidé d’une poupée en poussant les cris de « à mort perfide Arménien ! ». Le père était mort de honte.
Voila ce qu’on obtient de cette xénophobie hystérique après tant d’années.

Bien sûr, vous allez me dire « les Arméniens n’ont-ils pas égorgé les Turcs à cette époque ? Ne sont-ils pas auteurs de massacres dans un passé récent ? » Vous allez peut-être même me cataloguer comme agent arménien...

Ne nous arrêtons pas sur le seul problème turco-arménien. S’il s’agit de rester un être humain, il est question ici d’Etat de droit, d’Etat moderne, démocratique, libéral. Il est vrai qu’on n’entend pas seulement « perfides arméniens » mais aussi « alévis immoraux », « faux sunnites », « kurdes pédophiles », ou encore « juifs racailles » et « turcs traîtres ».

86 ans après, certains nourrissent toujours les jeunes esprits de cette haine raciale. Les mêmes critiquent le président iranien Ahmedinejad sur les bastonnades des filles pour un cheveu découvert. C’est tout à fait légitime !

Mais que vous ne tenez pas rigueur aux militants laïcistes en Turquie qui font preuve d’autant d’intégrisme m’échappe. 20 ans après une guerre qui a fait des centaines de milliers de morts, Ahmedinejad n’hésite pas à se rendre chez son « ennemi »- à Bagdad- …mais qu’est ce qui nous empêche de faire de même ?!
Lorsqu’on voit que la Bulgarie et la Roumanie ont pu intégrer l’Union Européenne après des années de régimes autoritaires sous Jivkov et Ceauşescu … mais qu’est-ce qu’on attend pour faire notre autocritique ?

Et cette notion « d’étranger », jusqu’à quelle absurdité va-t-on en pousser la définition ?

Une illustration à ce propos. Ali et Ayshé sont 2 citoyens turcs. Ali a un lopin de terre. Ali et Ayshé se marient ; quoi de plus normal que Ayshé hérite du terrain si Ali décède ?
Et si Ali avait épousé non pas Ayshé mais Petrova, une citoyenne bulgare. Petrova devient une citoyenne turque à cette occasion. Si Ali meurt, Petrova ne peut hériter du terrain de feu son mari.
Mais pourquoi me direz-vous ? Tout simplement parce que Petrova n’est pas musulmane donc pas turque, c’est une « étrangère »…Bien que le mariage la rende automatiquement citoyenne turque ?!

Bref ! Ali et Ayshé se sont mariés, même si Ayshé était une mauvaise épouse elle reste une héritière.
Mais si Petrova l’épouse et qu’elle soit attentionnée, elle n’héritera d’aucuns biens.

Une seconde ! Vous allez me répliquer « la notion de réciprocité »...c’est vrai que c’est le BAba en diplomatie. Mais cette exigence de réciprocité passe-t-elle avant des droits inaliénables de l’individu ?

C’est à n’y rien comprendre ! Alors traitez moi de fou si vous trouvez un sens à tout cela ! Ou bien êtes-vous plus fou que moi...

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Sources

Source : Yeni Safak, 5/03/2008

Traduction pour TE : NA

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0