Logo de Turquie Européenne
Accueil > Editoriaux > La raison a fini par l’emporter : Les négociations avec la Turquie (...)

L’éditorial du président

La raison a fini par l’emporter : Les négociations avec la Turquie s’ouvriront le 3 octobre 2005

jeudi 30 décembre 2004, par Reynald Beaufort

La raison a fini par l’emporter : Les négociations avec la Turquie s’ouvriront le 3 octobre 2005

Le 17 décembre 2004 restera une date historique pour l’Europe et la Turquie. Enfin, 42 ans après les accords d’Ankara, l’Union Européenne a confirmé la légitimité de la vocation européenne de ce grand pays musulman infligeant un camouflet à tous ceux qui militaient contre son intégration.

La bataille n’en est pas gagnée pour autant, car la route est encore longue, pour des raisons budgétaires l’adhésion ne pourra avoir lieu avant 2014.

Mobilisons-nous !

Mettons tous à profit ce temps, du côté Français et Européen, pour combattre les préjugés, et faire découvrir à nos concitoyens ce pays qui à entamé sa marche vers l’Europe il y a déjà très longtemps. Expliquons, rassurons, démontrons qu’Islam n’est pas synonyme de terrorisme ou d’intolérance.

Dans le même temps, tous les citoyens français et de l’Union qui sont d’origine turque doivent prendre chaque fois que c’est possible la nationalité de leur pays d’accueil. Ils doivent s’inscrire sur les listes électorales et surtout voter en fonction des positions respectives des partis à l’égard de leur pays d’origine. Tous les Turcs de France doivent participer activement à la société civile, s’incrire dans les partis politiques, participer aux débats interne à ces partis. Les associations franco-turques doivent organiser des rencontres avec les citoyens français d’autres origines et les manifestations culturelles et festives doivent s’ouvrir au non-turcs...

La peur vient de l’ignorance, combattons cette méconnaissance, nous avons dix ans devant nous !..

Le rôle des gens qui simplement aiment les Turcs et la Turquie va être aussi essentiel. Il faut d’abord diffuser votre connaissance de ce peuple et de ce pays par tous les canaux médiatiques existants. Mais il faut répondre aux détracteurs, ne plus laisser de propager des informations erronées, attaquer devant les tribunaux les propos diffamatoires ou racistes.

Il ne s’agit pas de faire du lobbying, c’est à dire d’exercer des pressions par la menace ou le chantage, mais simplement d’exister et de convaincre. Donc pour des raisons d’honnêteté et de crédibilité, il va falloir aussi savoir dénoncer les erreurs qui pourront être commises par les autorités turques et soutenir tous ceux qui en Turquie œuvrent pour la démocratisation du pays par des moyens légaux et non violents.

La perspective de l’adhésion est une occasion extraordinaire pour la Turquie de réformer ses institutions et de généraliser le respect des droits de l’homme à toutes les couches de la société. Le chemin est aussi important que le but, c’est pour ça que certaines personnes même sceptiques sur le bien fondé de l’adhésion nous aident. Ils savent que cette occasion de corriger la mauvaise image de la Turquie est unique et que l’ouverture des ces négociations est un puissant catalyseur pour le gouvernement turc.

Aidez ou rejoignez Turquie Européenne parce que vous croyez en une Europe volontariste, pluriculturelle et généreuse, parce que vous croyez que la Turquie lui apportera richesse, dynamisme et puissance. Ou tout simplement parce que vous voulez aider les Turcs à occuper la place qui leur revient dans le concert des nations.

Reynald Beaufort

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0