Logo de Turquie Européenne
Accueil > Agenda > Concerts de musique ottomane à Paris - 21 et 22 janvier 2011

Concerts de musique ottomane à Paris - 21 et 22 janvier 2011

dimanche 9 janvier 2011

Sous la direction de Julien Weiss, l’ensemble ALKINDI se produira à la Maison des Cultures du Monde - Alliance Française, les 21 et 22 janvier prochains.

  • Adresse :

101 Boulevard Raspail
75006 Paris
Tél : 01 42 84 90 00

Métro : Rennes - Notre-Dame-des-Champs


Musique de Cour Ottomane au Palais de Topkapi
Après 30 années passées a interpréter les musiques savantes profanes et sacrées du monde arabe, Julien Jalaleddin Weiss se consacre, avec un regard volontairement original, novateur et donc quelque peu hétérodoxe, au répertoire de la sublime musique turque ottomane du 15e au 17e siècle, en mettant en valeur l’improvisation instrumentale et vocale : le taqsim et la qacidah.
Dans la lignée du précédent concept « Parfum ottoman » déjà particulièrement anticonformiste, cette fois-ci outre l’influence arabo-azéri-persane qui justifiait à ses yeux une remise en question des intonations des Maqam-s tel qu’ ils s’interprètent actuellement de façon académique, J.J.Weiss introduit le tabla indien et le toumbak iranien, afin de redonner vie aux Usul-s, les cycles rythmiques savants, sachant que l échange artistique de l’empire Ottoman avec le monde indien était loin d être négligeable.
Paradoxalement les seules archives historiques conséquentes dont on dispose actuellement, sont les manuscrits de deux personnages « outsiders » du XVIIe s, érudits et insolites citoyens de la cosmopolite Istanbul :
Ali Ufki alias Bobovki musicien polonais capturé par des pirates Tatares et vendu comme esclave se convertit a l’Islam et devient santouriste et également interprète à la Cour car il parlait 17 langues. Il est l auteur d un manuscrit ou figure les premières transcriptions d environs 600 pièces en notations occidentales ainsi que d une traduction de la bible en turc.
Le prince de Moldavie Dimitri Kantemir, joueur de luth tanbur et membre de la cour des sultans mélomanes de Topkapi, est aussi l auteur d’un manuscrit d’environ 400 pièces en notation alphabétiques inspirée du système en doigte dégrées des anciens philosophes Arabes.

  • ENSEMBLE ALKINDI
  • Julien Weiss direction et kanun, Alep, Istanbul
  • Dogan Dikmen chanteur soliste Maitre du répertoire Ottoman, membre de la TRT l orchestre de la radio télévision turque et professeur de musicologie à Yeldiz University, Istanbul
  • Ozer Ozel tanbur (Maître du luth Ottoman), professeur de musicologie a Yeldiz University Istanbul
  • Refik Kaya Maitre du rebab , et membre de l orchestre du ministère de la culture a Ankara
  • Prabhu Edouard Maître du tabla indien de Pondichery résidant en France
  • Ziya Tabassian (maître du toumbak) Iran, Canada
  • Julien Bernard Jalaleddin Weiss :

Ne a Paris de mère Suisse et de père alsacien J.B.J.W. abandonne une carrière de guitariste classique pour étudier le qanun arabe des 1978 au Caire puis a Tunis, Istanbul, Bagdad, Beyrouth et Alep.
En 1983 il fonde l’ensemble instrumental ALKINDI avec de remarquables musiciens tels que : Mohamed Saada de Tunis, Abdessalam Safar de Damas, Adel Shamseldin d Alexandrie, Qadri Dalal d alep, Zyad Qadi Amin de Damas, Ozer Ozel d Istanbul, Malik Mansurov de Bakou, Mohamed Gommar de Bagdad…

A partir de 1990, il monte différents programmes originaux de musique classique arabe avec ALKINDI : « Les derviches tourneurs de Damas liturgie de la grande mosquée des Omeyyades » « Le Salon de Musique d Alep », « Poèmes d Amour au Bimaristan d Alep », « L Art du Maqam de Bagdad », « Malouf de Tunis », « Les croisades Hommage au prince Ousama », Transe soufie d Alep », « Parfum Ottoman », « Stabat Mater Hommage chrétien et musulman à la Vierge Marie », « Hommage a Ismail Dede Efendi » qui lui assure une renommée mondiale, avec des chanteurs réputés : Loutfi Bouchnak de Tunis, Husseyn Al Azami de Bagdad, mais surtout des syriens : Sheikh Hamza chakkur de Damas, Sabri Mudallal , Omar sarmini, Adib Daykh et Sheikh Habboush d Alep, Dogan Dikmen d Istanbul, la chorale tropos d Athènes.

Il produit au cour de sa longue carrière 20 CD avec l’Ensemble Alkindi et joue dans les salles les plus prestigieuses du monde : IMA, Théâtre de La Ville Paris, Cité de la Musique, Carnegie Hall New York, Kennedy Center Washington D.C., Hollywood Ball L.A., Queen Elisabeth Hall Londres, Koncert Haus Vienne, Forum Meyrin Genève, Théâtre National de Dublin, de Wellington, Oslo, Stockholm, Copenhague, Madrid, Hongkong, Bruxelles, Opéra Amsterdam, Lille et d innombrables festivals : Baalbek, Fès, Bale, Salzbourg, Osaka, Singapour, Bahreïn , Abu-Dhabi, Oman, …

Il est nommé officier des arts et des lettres en 2001.

Il y a 17 ans, il abandonne Paris pour vivre dans son vieux palais de Bab Qennisrin à Alep, il organise son fameux salon de musique où il reçoit la presse internationale et les TV AlJezireh, AlArabya, Canal+, TV5, france2, TV suisse romande... Depuis 6 ans, il habite aussi Istanbul devant la tour de Galata.

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0